J’irai à New york avec toi

Oulala, c’est fou mais ça me fait trop plaisir de retourner à mes blah-blah de bloggeuse! Voici un petit débrief de mon séjour à NYC.. désolée mais c’était vraiment trop speed pour avoir le temps de faire sérieusement mon travail de bloggeuse.. alors avec 1 semaine de décalage et toutes mes confuses, voici….

Warning : ces blah-blah-blah sur NYC vont essentiellement intéresser les chanceux qui ont l’occasion d’aller à NYC… C’est mon petit guide perso de mes bonnes adresses new-yorkaises ! A bon entendeur…………

New York telephone conversation…Day 1

Après un petit dej au Deli du coin (n’importe où: salade de fruits, scrambled eggs et mon cup de thé, trop pratique), on va faire un saut aux puces sur un parking au niveau de la 25th st et Madison av. Ce jour là, nothing, ça dépend des jours, ça peut être un caverne d’Ali Baba comme un grenier pauvre : cruelle déception, pas de beaux vintage.

Direction Nolita, North little italy comme son nom l’indique. En fait c’est plutôt une toute petite extension de Soho, coincée entre Spring st et Houston st et dans laquelle, il y a à parcourir essentiellement les 3 portions de rue, Mott st, Elisabeth st et Prince st.
C’est vraiment mignon, ça regorge de cafés et de shops (warning : chers en général). Je retourne voir 2 très chouettes concepts de Magasins dans Mott st : le magasin créateur “Prêt a détacher”
(262 Mott st), ambiance épurée, déco vintage, style Marni.
C’est drôle de voir le nombre de magasins à NYC qui porte des noms français ou qui passe de la musique française (nos 60’s ont un franc succès !).
A coté et en sous sol,
“I Heart”, super multimarques (Tsumori Chisato, Rykiel, Tsubi, United Bamboo, Surface to Air,…), mur en briques blanches, néons multicolores, DJs, expo photo, bien rock!i-heart-1-web.jpg
Et surtout,
225 Mott st, allez voir “Zero”, supers créations (Maria Conejo, le designer), de la matière, voile, lainage, coton cachemire, beaucoup de noir, ça ne dénoterait pas de l’école belge pour son travail de la matière et du style avec une sobriété plus new yorkaise … très cher … je craque pour un pull noir, trop bô! Mon-pull-de-hiver !!!

On retrouve un ami new yorkais, qui nous emmène déjeuner dans un des multiples bar-restos, BarRossa sur Elisabeth st, bien new-yorkais, mur de briques blanches, comptoir en bois, vieux papier peint,… on mange des oeufs benedict, c’est bien le trip new yorkais.
Nolita-barbossa.jpg

Un peu de culture…
Il nous emmène voir une expo au
MOMA ( Museum of Moderne Art) sur Richard Serra. Des sculptures : énormes plaques de métal en spirales posées sur le sol en équilibre, impressionnant. Aussi un travail sur le caoutchouc bluffant, et la matière en général traduisant la notion du poids, de la pesanteur, l’horizon, et la relation de son œuvre à l’environnement, monumental ! On continue la balade dans les expos permanentes…

Détour par Soho, pour mon caprice : le meilleur cheese cake,
Eileen’s « Special » Cheese cake, 17 Cleveland place. Amateur, amatrice, courez-y : un truc de dingue, crémeux et aérien a la fois, pas trop sucré, et un gâteau sablé à souhait… un pur moment de bonheur pour une cinglée de cheese cake comme moi!
Bouh, mon magasin fétiche pour les Van’s enfant sur Canal st n’a pas grand-chose. On évite comme il se doit (non à la contrefaçon, oui à la création !!!) les sollicitations soulantes pour les copies de montres et sacs, et on retourne dans Soho.
On fait un saut au magasin épicentre PRADA, immanquable navire amiral de la marque mis en scène par Rem Koolhaas. PRADA met en relation mode, art et technologie. Gigantesque flagship store, on n’est plus dans un magasin, mais dans une démonstration de l’univers et des connexions de PRADA. Là, c’est un travail avec Damian Hirst (on le voit partout en ce moment!). Le merchandising change au moins toutes les 3 semaines, le papier peint aussi qui “tag” cette semaine le fameux crâne de Hirst. Il y a également son crâne sculpture de miroir a facette, royaume du kitsch… artistique! Mais ça le fait…

On ne loupe pas bien sûr le multimarque
Intermix (Prince st), toutes les marques du moment y sont, et je crois que je vais craquer sur un paire debottes de moto Frye, fine et rock à la fois, c’était pas gagné !
Il est temps de rentrer, je suis naze. Jet lag quand tu nous tiens….

Ce soir, je dors debout, mais si vous avez l’occasion, je proposerais bien le Waverley Inn, Bank st ( dans le village), resto plus que sélect puisque pas vraiment de devanture, réservation que si on vous connaît, mais prix correct, et surtout , humm, délicieux… Attention y’a du people ! Une adresse immanquable, mais grave d’initié.
Tout à coté, vous enchaînez sur le Beatrice Inn, boite-appartement par Mister Andre, le bien nommé du Baron à Paris, copain pour ce lieu de Paul Sevigny (frère de Chloe). Vous entrez dans un espace appartement à mi-niveau du trottoir, total cadre vintage, la clientèle aussi, imaginez juste que l’icône est Chloe et vous voyez le style. Un salon, le coin cuisine, des chambres, etc.. bien new-yorkais underground, bien cool, on boit, on tchatche dans les canapés. J’ai adoré!

Bon, pas ce soir, mais….

…Day 2

 
Début de journée dans le Meatpacking, le dernier endroit branché-chicos de NYC.
Passage obligé chez Jeffreys (14th), le Colette local : un peu moins concept, mais sélection très haut de gamme … à défaut de faire émerger de nouveaux créateurs.
Je note le retour du fuseau (même pour Homme -gloups– chez Prada, et 7 for all mainkind), la manche chauve-souris toujours, low boots perché etrichelieu à talon à foison.

A proximité, j’aime bien Yigal Azrouel, trendy et cool à la fois, et plus « classique » les belles boutiques de Stella Mac Cartney et celle d’Alexander Mc Queen. Là, même pas en rêve (arrgh, on n’est plus en période de solde…).


Tiens, Vitra se met au fluo avec les Panton chair !
 MPacking-vitra-panton-fluo.jpg

Un peu plus loin (34 Gansevoort St), Shelly Steffee a de très belles pièces.
MPacking-S-steffee.jpg

Et pour les enfants, Yoyamart (15 Gansevoort St) est THE concept store avec des toys fantastiques (on y trouve les poupées Blythes !) super sélection de sneakers, et vêtements au top (Finger in the nose, Marc jacobs,…).
Petit apparté : en fin de matinée, je passe y voir Marie, la vendeuse que je connais . 14h, j’apprends que Marie, seule dans la boutique, vient de se faire braquer. Pas de casse, mais une belle trouille… this is NY??
 
Encore une boutique Zero, c’est bô….
 

Et juste à coté, Margiela, son labo boutique, à ne pas manquer (803 Greenwich st)..au risque de la manquer, bien sûr boutique presque invisible comme toujours…

Mpacking-Margiela.jpg

 
On sort de Meatpacking : direction West Village via Bleecker st. Longue rue très pratique puisqu’elle traverse tout Greenwich Village, d’ailleurs partie la plus mignonne de la rue, pour terminer dans le haut de Nolita. Beau périple.
Dans Bleecker, on commence par James Perse, 411 Bleecker St pour de bô t-shirts, bel maille.

Marc by Marc Jacobs pour….? Ben pour voir… Voulait-il donner le sentiment d’être dans un vintage shop ?? Si oui,  bingo : c’est un bric à brac de fringues compressées. RAS. Les T-shirts un peu cools sont passés de 20 à 35 dol depuis mes derniers achats, c’est quoi cette histoire ?! Je lâche l’affaire…


Encore Intermix, a y est, j’ai craqué….. Trop belles mes bottes….
Pause coca dans bleecker : un peu plus loin de MJ, en corner, arrêtez vous dans cet adorable café (me souviens plus du nom…).
Pas très loin, petit multimarques, Otte, 121 Greenwich Av très bien, un poil moins cher qu’Intermix.
Arrgh, je cherche désespérément des Minnetonkas pour enfants… trouve pas……
 
Soho again
La vitrine de Evolution nous halpague (120 Spring st): un véritable cabinet de curiosité, des animaux empaillés, des fossiles, une incroyable peau de zèbre, des squelettes, coooool.

On passe par 13 Crosby St, il y a une expo de photos magnifiques de Roberto Dutesco, sur les chevaux… sublime… bien que pas fan du tout de ces bêtes là, c’est dire!
Green st, passez par la noire boutique Costume national, 108 Wooster St, un saut chez Barneys pour les marques en vogue à NY. Pas à mon goût ce jour là.
Par contre, Kirna Zabête, 96 Greene St, supermarket of style, dans un code couleur rouge et blanc très chic, simple et efficace. Encore un multimarque, mais du top of the top des marques (des classiques Balenciaga au plus américain Alice Roi, Proenza Shoulder..), excellente sélection, accueil adorable, et surtout ……fin de solde, des Pierre Hardy à – 70%….
Et comment je résiste moi ?! Hardy, c’est de la pièce de collection ça, non ? Ben me voilà chevauchant 11 cm (gloups) de talon vernis noir, et pas mal de dollars en moins….
Soho-Kirna-zabete.jpg
 

Direction Nolita encore. Ina me tend les bras au 21 Prince st. Ina c’est LE vintage shop. En fait, plutôt un second hand, donc que de la marque nickel : Marni, Chloe, Prada, Chanel,… vrais bonnes occases. Et là, je commence à avoir honte, car je crois que j’ai mon manteau de l’hiver.. Prada……. Well, passons…. Promis, j’arrête… d’un autre coté, je n’ai plus le choix, sinon mon banquier va me faire rapatrier d’urgence………..

On va au Labo (233 elisabeth st). Magasin à succès, créé par 2 français (à Paris, il faut aller chez Colette). Une création de 11 Flagrances, faites sur place, et packaging personnalisé : une fleur d’oranger délicieuse, ou Bergamote, mon cœur balance… bougie à la figue à tomber. Accueil charmant. Très très bon concept.


Enfin, par hasard, LE shop pour les sneakers super originaux, et .. les Van’s enfants !! Clap your hands and say Yeah!!! Classickicks, 298 elisabeth st.

Un petit creux?Dernières courses chez Dean&Deluca, Deli chicos de Soho, tout beau, cher, mais pratique et tentant pour l’occasion.
 
Une petite pause à l’appart, et diner dans Meatpacking, le soir, ça grouille, très sympa. Il y a Pastis, incontournable brasserie à la française qui fait un tabac depuis longtemps, mais on choisit the Inn, petit resto en terrasse.

On file boire un verre dans Lower east side. Les enfants terribles, 37 Canal St, bar très sympa, à l’angle de Ludlow et Canal st. Vous pouvez aller aussi chez Schillers, 131 Rivington St, pas loin, très cool. Ca se finit tard, alcoolisé….

Lower-east-side-schillers.jpgOulala, ça va être dur dur demain……………

Day 3

Après un bref dodo, planning chargé pour démarrer la journée : armée d’un book, sample et CD, je prends ma casquette d’agent, et je pars en mission de repérage desquelles galeries je pourrais démarcher pour un de mes potes, talentueusement et profondément artiste.
En raison du timing, je me cantonne à Chelsea qui regorge d’un tel nombre que même en 1 journée, je n’en aurais pas fait le tour.

J’aurais pu aussi aller voir Upper West side, ou Soho, mais ce sont de tellement grosses galeries… Pas faciles de trouver les galeries alternatives……

 I must confess… concernant les galeries, je serai beaucoup moins locace que pour le parcours boutiques… Ben on va pas se la raconter, hein ? Et surtout, c’est tellement subjectif et mouvant les expos…
Alors si un tour culturel, imagé, coloré, torturé vous chante, je vous conseille vivement d’arpenter entre la 10th et 11th av et de 20th à 26th st.
Faire le tour des galeries est plutôt agréable à NY, car les lieux sont assez étonnant, et l’accueil plus open qu’à Paris globalement. Bref, je vous conseille ce petit détour par Chelsea.
Voici juste un travail qui a retenu mon attention de modeuse. 26th st/10 av : Gallery White Box  avec ce manteau en pneu, incroyable.
white-box-pneu-manteau.jpg
Si vous êtes dans le quartier affamé, assoiffé, arrêtez vous au Bar Tia Pol, 205 10th Ave, pour des tapas, ou manger japonais à Izakayaten tout à coté. Les 2 très sympas le soir.
 
Mais surtout à ne pas manquer dans Chelsea, THE magasin Comme des Garçons, 520 W 22nd St. La lumière au bout du tunnel n’est jamais loin….
Tout l’esprit de Comme D, Rei Kawakubo, est là : se fondre dans la zone des galeries, en quittant le commercial Soho, une entrée qui interroge… Vous pénétrez ce tunnel d’aluminium et des formes organiques blanches forment un labyrinthe autour desquelles sont présentées les créations du maître ainsi que de Junya W,…

Que ce soit à Paris avec sa dominante rouge au fond d’une cour, à Londres dans son concept du Dover street Market ou dans ses guerillero stores(boutiques éphémères), allez voir un espace Comme D est une expérience à ne pas louper.
 
Et aussi, Balenciaga, 542 W 22nd St.
 
Je fais une petite pause au Madison square park, et comme souvent à NYC, un concert. C’est gai, convivial, inoppiné…

Mon attention s’arrête sur les arbres… métalliques. A force de recherche (!), je viens de trouver que ce sont des œuvres de Roxy Paine (pour en savoir plus).


Je continue mon périple dans East Village.
East-village.jpg

Le magasin Kiehl’s, 109 3rd Ave 13th st,  est étonnant. Il est dans l’esprit d’une gigantesque officine d’apothicaire, avec un laboratoire, un squelette et des Harleys pour le coté rock !
Et, c’est moins cher, et l’accueil adorable est très pro.
East-village-Kiehl-s.jpg
Je croise l’actrice Rachel Weisz, mimi avec sa blouse-robe vintage et ses minnetonkas.
On entre dans les méandres de East village, et ses petites boutiques. 223 10th st, Azaleas propose une très jolies lingeries.
9th st, pas mal de bons vintage shops, abordables : Poppet au 350 , Cadillac’s castle au 333, Local clothing au 328.
Je ne trouve pas de parcours idéal, ni de boutiques incontournables, mais sillonner entre 6th-9th st et 1st-3rd av est une promenade très chouette où alternent les petits bars, restos, les shops, les immeubles typiquement new yorkais. Très photogénique.
east-village-3.jpg


Le soir, l’ambiance est vraiment cool pour aller diner.
 
Je retourne à Meatpacking où j’ai oublié de faire un achat pour un pote chez THE jeaner du moment :Earnest Sewn, 821 Washington St.
MPacking-Earnest-Sewn-copie-1.jpg
Enorme boutique tout en boiserie, des jeans chers, mais très bien coupés. Et nouveauté, ça vient tout juste d’ouvrir : il y a un shop in shop Repetto au fond du magasin, dont la mise en scène est très réussie. So frenchy.
MPacking-Repetto-pour-Earnest-Sewn.jpg  MPacking-Repetto-pour-Earnest-Sewn-2.jpg
Complément d’info, j’apprends qu’en plus des 70 ballerines proposées, plus grandes offrtees sur NYC, Repetto pour Earnest a revu en édition limitée 2 des ses chaussures cultes en version bio, la zizi sera en coton organique en complément de la ligne verte du jeaner. Egalement, l’expo itinérante pour les 60 ans de Repetto, cf mon post, passera par là.
 
Fin de la journée… D’attaque pour la soirée ?? Ben , c’est pas fini. Je crois que ce séjour à NYC une fois de plus aura été l’occasion d’expérimenter les journées de 20h (éveillée..).
La soirée démarre par un bref diner-apéro dans lower east side au bar de l’hotel Rivington. Déco baroco-rock-chic. Calme, très joli, ouvert sur la rue.
hotelonrivington.jpg
On rejoint des amis dans un resto de Brooklyn, le Moto, 394 Broadway, où se joue du jazz. Puis, on continue dans un club, Kembe??
 
Là mon pote américain se met en tête de me faire la tournée des clubs du East side… Il y a du monde partout dans la rue, quelque soit l’heure, rien à voir avec Paris, j’aime cette énergie… Des clubs, j’en ai retenu 2 plutôt étonnantes :
 

Happy ending lounge, 302 Broome St. Club lounge, ancien centre de massage « érotique », présenté comme un spa. Clientèle 20-30 ans, et lookée,surlookée comme rarement vu. Les nanas, toutes super brunes ou blondes platine méchées noire, coiffées, frangées, maquillées, rock’n’roll à donf … Les types, tout jeunots, maigrelets, icones de podium, jean skinnissime torse nu ou un gilet miniature, cheveux mechés d’un coté, rasés de l’autre… et tous l’air passablement camés … il y avait la queue au restroom…

LIT lounge, 93 2nd av. Club sur 2 étages avec une galerie au fond. Même clientèle, même attitude. Bien aussi.

Ca vaut le coup, pour l’ambiance, pour les looks, pour la musique………… 

Day 4

Après 4 jours non stop et à peu près remise du décalage, j’ai besoin d’une petite grasse mat… Déjeuner dans un petit resto cubain tout cool, dans East village, en plein soleil (décidément East village, je m’y verrais bien vivre…), je laisse mon « guide » pour sillonner (cette fois de jour !) le dernier lieu branché-roots de Manhattan, Lower east side.

Les rues sont bien au carré, ça va être une visite militaire ! Ca simplifie car L.E.S. est blindé de magasins où s’arrêter ! L.E.S., c’est une multitude de shops chouettes, de bars bien sympas, entre des échoppes pourris, et des rues grouillant d’un mix de populos et d’hyper lookés.
Lower-east-side-2.jpg

On commence par Orchard st.
Suite Orchard est un tout petit shop où je découvre Alexander Wang (dont j’ai parlé dans mon précédent post sur les défilés NYorkais). J’adore ! Il y a aussi du Cacharel, du Sonia Rykiel, pour le Cocorico (marques les plus représentées à NY il me semble : pas étonnant, le 1er répond à du Marc by Marc et la 2ème à la sobriété chère à NY avec la parisienne touch) et plus “local”, Alice Ritter, Loeffer Randall, Jovovitch–Hawk… Bref, très belle sélection.
Lower-east-side-Orchard-suite.jpg

Juste à coté, jetez un œil au minuscule chapelier, vous y trouverez votre bonheur en tête.
Lower-east-side-chapelier.jpg

Au 139, Hairy Mary’s, vintage shop et aussi des créations dans du tissu vintage. Très chouette.
Ted Formal Wear, c’est la caverne du T-shirt rock … groupies , ne le loupez pas (j’aime beaucoup mon achat Pink F. !)
Lower-east-side-TS-rock.jpg

Au 175, Daha, est un vintage shop, vaste espace, pas donné, mais excellent choix de chaussures. Ca rappelle le magasin « En ville » rue Paul Bert dans le 12è (super vintage sur Paris).
Au 193, entrer dans le petit temple du louffoque-rock : Appolo Braun et son vendeur adorablement survolté, sa déco en coupure de mag, ses top à épingles à nourrice… Ce n’est pas de la grande « couture », mais ça a le mérite d’être vraiment fun, le vendeur m’a tant baratinée que je suis repartie avec un t-shirt et ….son disque ! J’y crois pas, je suis faible………
Lower-east-side-appolo-Braun-1.jpg

On change de rue, oufff ! Ludlow st.
Lower-east-side-5.jpg

Au 170, TG170, sélection ok, belle boutique et surtout cette petite marque que j’aime : Daryl K (post défilé NY).
Suit un énorme magasin consacré à la guitare. Avis aux amateurs…
On fait un crochet par Pixie market à l’angle de Stanton St au 100. Pour une fois, c’est une sélection nouvelle pour nous petites françaises : Maria Bonita, Sullivan&Sullivan, Nobo,… Très bonne mise en scène de la vitrine, un concept tout petit, mais à voir.
Lower-east-side-pixie-market.jpg

On retourne sur Ludlow, Peggy Pardon au 153 offre une ultra sélection vintage, pointue, dans une toute petit boutique noire style boudoir. Excellent.
Lower-east-side-vintage.jpg

Au 143, une chouette galerie. Et également pour se faire les ongles, activité hautement recommandée pour faire la new yorkaise.
Au 123, House of organic clothing propose des vêtements « bio » très bons, avec aussi des marques comme Veja,…
En face, Plum, multimarque sélectif qui propose aussi du Margiela.

Enfin, dernière grande ligne droite sur Rivington.
Au 104, Edith Machinist, des shoes vintage à gogo.
Le sous-sol créateur au 137 propose des créateurs… belges ! Tenu par une française, je crois…
Honey in the rough au 161 propose Hoss, Tsumori Chisato et bien d’autres…
Et enfin, au 175, Lola y Maria, multimarques sympas.

Je vous avais prévenu, c’est un visite au carré ! Mais tellement sympa le quartier, cool, pas bondé, c’est du bon shopping, du bon créateur, à échelle humaine, charmant !
Quant au bars, ça regorge, jour et nuit…
Lower-east-side.jpg

Basta le magasinage… la soirée reste à occuper.

Invitée à diner dans Brooklyn, j’ai d’abord eu l’impression d’entrer dans un épisode du Cosby Show. Youhou, Denise, t’es où ??? Et puis, ce sont d’adorables maisons, style Londres, l’escalier devant, toutes étroites, avec le jardin derrière, hummm, je veux habiter là !!!

Retour dans Manhattan…
Si vous avez des amis membre du Soho House (29 9th Av, Meatpacking), allez y ! Fan de Sex & the city, c’est de cette piscine que Samantha se fait virer!
2003-8-sohoh.jpg
Une piscine sur le toit, un bar dessous immense, ultra chic, tout en cuir noir, tamisé, cosy, des vins délicieux, ça le fait bien…
soho-meatpacking-sohohouse.jpg

Ou encore, un uncontournable, le Grammercy park hotel, 2 Lexington Av, rénové sous la houlette de Ian Schrager. A défaut d’y séjourner (ah, les chambres sont terribles…), les 2 bars sont sompteux : the rose bar & the jade bar. C’est bô, non?!
Gramercy-Park-hotel-bar-2.jpg

Gramercy-Park-hotel-bar-1.jpg
Vous arrivez dans le lobby, majestueux, un feu de bois, une odeur boisée l’accompagne (dyptique je crois)… Ambiance très lounge, très people, sincèrement le top.
Gramercy-Park-hotel-lobby.jpg

Voilou pour la journée… je vous mets au défi de faire plus! Moi chuis fatiguée.

Day 5

Dernière ligne droite, dernière journée, je reprends l’avion ce soir, sniffffffffff…

Brooklyn Williamsburg
au programme de cette last but not the least day.
Petite « ville » à la fois super tranquille (chill out, baby !), aérée, agréable, et en même temps, pleine d’activités de bars, shops,… Les trentenaires, kids à l’appui et « boboisant » made in US sont dans leur fief.
Brooklyn-st-2.jpg
En même temps, c’est à 20 min du centre de Manhattan… Pour moi, ce serait un Montreuil devenu urbainement branché et où le commerce se serait développé (ben oui, j’aime bien Montreuil, mais ça manque encore un peu de peps…).
Brooklyn-st-1.jpg

Revue shopping. En route.
La rue la plus active est devenue la 6th st, avec au 60, 5IN1, chouette multimarque.
A coté, tenue par une française, Noisette a une sélection très sympa, mais uniquement de marques… françaises (Maje, …)!
Brooklyn-Noisette.jpg
Au 112, va ouvrir dans quelques semaines, un shop enfant, Sweet Williams avec un beau choix, pointu.

Sur Bedford St, l’artère principal, on trouve Jumelle au 148 : amitié franco-américaine, on trouve APC, Gaspard Yurk, Isa Marant,… mais aussiAlexander Wang, Philip Lim,…
Brooklyn-Jumelles.jpg

On bifurque sur 5th st. Juliette cafe avec son toit terrasse me fait de l’œil.
En face, au 132, encore le multimarque Otte.
Brooklyn-W-bar.jpg

Un peu à l’extérieur, moins hip place, mais quelques points aussi intéressant…
2 concepts valent le détour par Grand st.
Au 191, Commune (salon& gift), à la fois magasin accessoires luxueux et originaux, ravissants bijoux, et… salon de coiffure, ambiance tokyoisante à ne pas louper ! Le merchandising est magnifique, les photos parlent d’elle même…
Brooklyn-commune-1.jpg
Brooklyn-commune2.jpg

Et enfin au 197, Les filles de joie, ce vintage shop tenu par une française, poupée barbie décalée, parfaite dans son décor, offre une sélection vintage excellente dans un boudoir-lupanar. Je veux le même à Paris !!
Brooklyn-Fille-de-joie-vintage.jpg

Here it is les amis, pour ce « petit » tour de lieux new-yorkais adorés, il est temps de revenir à nos moutons locaux…

Oups, cependant, je reprends mes notes, et j’ai oublié, Résurrection, 217 Mott St ! Vintage de luxe, dans un bel écrin noir et rouge.
Ainsi que Moss, 150 Greene St : beau design shop dans Soho.

Et aussi, car je n’ai pas eu le temps, ou zappé:
Dans L.E.S., BBlessing,181 Orchard St : il y a une galerie dans le magasin.

Dans Soho :
Opening Ceremony, 35 Howard St
: où trouver des nouveaux designers, ultra branché. Concept boutique – galerie – showroom.
Tsubi, 219 Mulberry St : et ça me désespère d’avoir zappé ça, leurs jeans sont fantastiques !!!

Nom De Guerre, 640 Broadway: concept étonnant sur plusieurs étages

Et un peu de culture… Open you mind and your ass will follow………
Le MET, alias Metropolitan museum
Le fameux musée Guggenheim ou la bien connue architecture-sculpture en spirale de Franck Lloyd Wright.
Frank-Lloyd-Wright-Guggenheim-Museum1-.jpg
Et puisque vous êtes dans le coin, c’est l’occasion d’une balade ou pique nique à Central Park. La poumon de Manhattan… c’est peu de le dire (oups, de l’écrire).

Et remis de vos émotions, vous pouvez toujours dévaler Fifth avenue, et ses boutiques de luxe (Fendi, Gucci, Vuitton, …) ou de masse (Abercrombie, Apple, …), mais là c’est une autre histoire que je ne vous conterai pas !

Mon avion m’attends, je monte dedans et m’endors avant le décollage, ça c’est de l’optimisation !

Déjà en manque de NYC, mais à bientôt pour d’autres aventures………
Miss you

You may also like